Vue du Domaine du Cinquau depuis le coteau en face - Jurançon AOC

Le Jurançon AOC

Jurançon AOC, le vin solaire.

Au pied des sommets béarnais qui veillent à sa bonne garde, le vignoble de Jurançon AOC est l’un des plus méridionaux de France par sa latitude.
Non loin de Lourdes et de Biarritz, dans une zone de coteaux à une altitude moyenne de 300 m, le vignoble s’étale sur une quarantaine de kilomètres. Il est composé de petites parcelles blotties dans des combes ensoleillées qui s’étagent dans un cadre verdoyant parmi de nombreux palmiers et bananiers, des terrasses du château de Pau à la grandiose chaîne des Pyrénées.
Pour exploiter les meilleurs terroirs souvent très pentus, il peut être planté en terrasses qui prennent quelquefois la forme d’un amphithéâtre.
Le sol silico-argileux est riche en galets roulés portés par les torrents et glaciers pyrénéens.

Le vignoble de Jurançon AOC est divisé par une ligne est-ouest:

Au sud le sous-sol provient de sédimentations marines déposées avant et pendant la formation des Pyrénées.
Au nord des sols terriens : poudingues de Jurançon, galets calcaires et argiles à graviers siliceux, mis en place pendant la formation des Pyrénées.

Le climat associe:

la rigueur montagnarde: vigne conduite en hautain à cause des risques de gelée au printemps. la douceur océanique: bonne répartition des pluies qui assurent un développement harmonieux de la vigne. la chaleur méridionale, et notamment le bel été indien du Béarn et le vent du sud qui permettent le passerillage: technique de surmaturation pour l’élaboration des grands vins moelleux.

Histoire du Jurançon AOC

Deux vins blancs d’appellation d’origine contrôlée (AOC) depuis 1936 produit sur 1000 ha de vignes plantées au flan des coteaux pentus, face à la grandiose chaine des Pyrénées, le vin de Jurançon puise dans ses souches antiques son histoire royale.
Au XlVe siècle les princes de Béarn et le parlement de Navarre introduisent la notion de « cru » suivant la valeur des parcelles, premières tentatives de classement en France bien avant tous les autres vignobles, premières protections pour préserver l’authenticité des vins de Jurançon.
En 1553 : à la naissance d’Henri IV — le futur Bon Roy Henri — le Jurançon entre dans l’histoire de France. Les lèvres frottées d’une gousse d’ail et humectées d’une goutte de Jurançon, le royal baptisé se vit insuffler une vigueur et une fougue qui ne devaient plus le quitter. Le vignoble a traversé les siècles et les nombreux avatars de l’histoire récente pour reconquérir ses lettres de noblesse grâce à une dynamique de qualité.

Quelques dates clés de l’appellation Jurançon AOC :

• 1936 : création de l’A.O.C. Jurançon. Une des toutes premières A.O.C. créée en France.
• 1975 : création de l’A.O.C. Jurançon Sec.
• 10 mai 1996 : création de la mention «Vendanges Tardives». Une seule autre région viticole française en bénéficie (l’Alsace).